loire d'été
   
line decor
  
line decor
     

 
 
PARTICIPER
Les oiseaux nicheurs : grande enquête sur les oiseaux nicheurs avec des niveaux de probabilité : nicheur possible, probable ou certain, il y a encore beaucoup de travail et c'est très stimulant à faire !
Et il y a aussi un atlas des amphibiens et reptiles bretons qui est lancé : toutes vos observations seront précieuses. Nous allons organiser une soirée de découverte pour apprendre à les reconnaître.

 

ACTUALITES

 

Début septembre 2010 :

Les grandes marées nous rappelent que Oudon et Champtoceaux se trouvent dans l'estuaire de la Loire. Et oui, l'influence des marées est très nette : l'image du dessous a été faite sur une demi-journée :

 

 

18 août :

On vient de passer le 10 000ème visiteur du site !

Début août :

Je crée une page spéciale sur les micro-organismes. c'est en effet un sujet particulier, qui peut ne pas intéresser beaucoup de gens. Alors j'en parlerai moins en page d'intro, mais plein plein plein dans cette page spéciale.

Juillet 2010 :

Un exemple de recherche de microfaune, au barrage de vioreau.

Au premier regard : un fond empierré.

Mais si on cherche... la petite bête, et que l'on regarde à côté du caillou :

Oooooh des chenilles (on les voyait depuis le sentier). Mais ce ne sont pas des chenilles (même s'il existe un papillon qui pond dans l'eau et dont la chenille vit en effet dans l'eau).

Il s'agit en fait de la structure typique d'un bryozoaire très facile à reconnaître (de par cet aspect) :

Cristatella mucedo

Le lophophore (ensemble des tentacules) est en forme nette de fer à cheval (ce qui distingue très clairement cette espèce de Fredericella qu'on avait trouvé dans le Hâvre).

Et la même image en lumière par transmission (par dessous).

Puis, de l'autre côté du pont :

Au premier regard on peut se dire qu'il ya des reste d'algues et de mousses, etc..

Mais en fait il faut y voir une plaque de bryozoaires morts (grosse plaque ronde et noire au dessus des deux taches vertes et blanches). C'est un Plumatella dont mon appareil photo ne veut pas me rendre les images. Et les plaques vertes qui sont encore en partie dans l'eau, ce sont des éponges. Il suffit de regarder de près pour voir les oscules (petits trous par lesquels les éponges rejettent l'eau après l'avoir filtrée pour se nourrir) et surtout pour voir la structure spongieuse qui rejette d'ailleurs plein d'eau quand on appuie, comme..... une éponge.

La partie hors de l'eau meurt rapidement et devient blanche.

Il est dificile de déterminer l'espèce (il faudrait trouver les cellules reproductrices et les regarder au microscope). mais il est possible que ce soit Spongilla lacustris qui devient verte en milieu bien oxygéné et éclairé car des algues unicellulaires s'y insèrent alors en symbiose. Cette espèce est par-contre blanche en milieu chargé et sombre : c'est sans-doute le cas des éponges trouvées dans la vallée du Hâvre (mais ce ne sont là que des hypothèses).

Enfin quand on regarde une dernière fois dans l'eau on trouve à nouveau le gros bryozoaire noire qui fait des plaques rondes au relief de méninges :

Vu à la loupe c'est un vraie forêt avec plein plein de bestioles mais mon appareil garde ces photos pour lui aussi :-(

Les Plumatella sont un genre difficile à déterminer mais celui-ci ressemble fort à Plumatella fungosa. Il y a, sous les bryozoaires vivants, des parties mortes dont les étuis vides sont récupérés par plein de larves d'insectes. C'est un écosytème à part entière mais en tout petit. Passionnant à observer à la loupe.

PS : sur la dernière photo on voit aussi des gardons. Et dans les échantillons il y avait énormément d'hydres et de rotifères de ce type là (là c'est filmé au microscope et non à la loupe). Il y avait aussi un insecte aux moeurs étranges que je n'ai pas encore déterminé. Etc...

Un peu de biblio : "Invertébrés d'eau douce", Henri Tachet, CNRS éditions. Et Mauges Nature n°83, article de Michel Buton et Olivier Gabory.

 

27 mars : Troisième jour de plantation-paillage sur le kilomètre de haie de bocage, replantée pour relier deux secteurs écologiqes remarquables, sur les propositions du club. Un beau travail de concertation, une prise en main entousiasthe par quelques élus, l'accord d'un agriculteur et de l'huile de coude de tout le monde : environnementalistes, "écolos", chasseurs, pêcheurs et riverains. Même une Chouette hulotte, une Alouette lulu et un Busard Saint-Martin sont venus nous soutenir. Mais non les gars, un noisetier ça bouture pas ;-)

Un exemple à suivre (le projet sera présenté lors d'un colloque le 28 avril à la Chapelle sur Erdre).

Sinon arrivée des Pouillots fitis, chants des rainettes, etc... etc..., le printemps ne se discute plus :-)

22 mars : Ca y est c'est le printemps : Vincent Tanqueray a vu les premières Hirondelles à Oudon ce Week-end (et après on dira qu'elles font pas le printemps).

Avec Olivier Ganne, nous avons trouvé le fameux Lépidure, au Cellier. C'est un crustacé (comme les limules, si vous connaissez). Un animal apparu très tôt sur terre et qui subsiste encore sous le même aspect.

lepidurus apus

Le plus étrange c'est le mouvement de ses branchies-pattes :

 


Fin septembre : La mygale (Atypus cf. affinis ) a été revue une troisième fois aux Petites Landes (Oudon). L'espèce est donc bien installée. Il faut la rechercher ailleurs sur Oudon, Couffé, le Cellier, y'en a peut-être d'autres. Plus de détail en cliquant ici. Et j'ai mis une groooosse photo là et une autre là.

En ce moment je fais mumuse avec une loupe binoculaire, ce qui permet de regarder les petites bêtes : j'ai ainsi différencié des notonectes des coryzes, deux punaises aquatiques qui se ressemblent car elles nagent toutes les deux avec de grandes "rames" sur le côté, sauf que le notonecte nage sur le dos et le coryze, nage sur le ventre.

notonecte

Photo ci-dessus : NOTONECTE

Il y a 4 espèces de notonectes et une trentaine de coryzes et en gros, on ne peut pas les reconnaître à l'oeil nu. Ils ont le même aspect, alors il faut regarder des détails sur les pattes, etc... Pas simple du tout (en plus les notonectes ça pique nom di diou).

coryze

Photo ci-dessus : CORYZE

Egalement observée, une daphnie (mini-crustacé) dans l'eau d'une mare. Le lien vous envoie sur une photo d'un autre site, mais avec une loupe binoculaire c'est effectivement ce que l'on voit (il y avait aussi des cyclopes et d'étranges ostracodes avec elles, ainsi que du plancton encore 20 fois plus petits : il aurait donc fallu un microscope pour en savoir plus). Notez que sans ces petites bestioles, pas de poisson.

Enfin, une araignée épatante par ses couleurs, puis par ses yeux quand on la regarde à la loupe. C'est la famille des pitites araignées qui sautillent : les salticidées. Le genre c'est Heliophanus et l'espèce c'est peut-être tribulosus. Donc on écrit ça comme ça : Heliophanus cf. tribulosus. (le "cf." veut dire qu'on est pas sûr de l'espèce).

heliophanus

heliophanus

Pendant ce temps Laurent et Philippe étudient les ultra-sons des chauves-souris la nuit et cela tendrait peut-être à démontrer que la Loire est aussi utilisée comme axe de migration par une chauve-souris, comme les oiseaux. C'est la Pipistrelle de Kuhl. A préciser, mais très très intéressant.

27 août : le mystère des boules oranges !

Il y a un an nous avions trouvé ça :

rotiferes sur ceratophylles

On a d'abord pensé à des éponges ou des bryozoaires parce que c'est ferme, solide. Mais en les mettant dans l'eau elles se déploient et bougent. Ce sont des organismes filtreurs au bout de pédoncules donc pas des éponges. Alors après de nombreuses recherches on a fini par taper "rotifères" sur internet puis "rotifères fixés" puisque ceux-ci sont fixés aux plantes. Et, ça y est, on a trouvé.

Ce sont effectivementd es colonies de rotifères fixés : Lacinularia flosculosa

Voila la boule hors de l'eau :

rotiferes hors de l'eau

Voila ce que ça devient quand elle est dans l'eau :

rotifees dans l'eau

Voila notre vidéo vraiment pas terrible (hésitez pas à aller la voir en grand sur dailymotion) mais en regardant au centre on les voit bouger (se rétracter) et on distingue leur forme (si, si, faut être motivé) :


Et voila une étude très intéressante faite sur ces bêtes en Loire. Cliquez ici.

Les rotifères sont très nombreux dans les rivières, lacs et étangs. ils sont filtreurs et sont une ressource alimentaire indispensable, notamment pour les poissons.

Voila, sur d'autres sites, des photos qui sont beaucoup plus précises : celle là, mais aussi celle là et... celle là !!

En compagnie des rotifères : un ver oligochete se balade et mange. Lui non plus ne dépasse pas les quelques millimètres de long. Il est de la famille des naididés et s'appelle Ophidonais serpentina. Voici une petite vidéo :


Ophidonais serpentina

-------------------------------------------------------------------------

23 août : deux balbuzards en passage sur la Loire et un Lérot malheureusement mort sur la route du Cadoreau. Petit mammifère vraiment très beau dont l'état des populations est mal connu. Dans certaines régions d'Europe il a cependant fortement régressé voir-mêm disparu. Si vous en avez vu envoyez nous l'info (comme pour plein d'autres bêtes) : nature.couffe.oudon (arobase) orange.fr ou 09.75.82.54.59. Merci !

Et les oiseaux migrent. Les martinets sont partis, les hirondelles bougent et on voit beaucoup de Gobemouches gris à Oudon et même un Gobemouche noir. Tiens mais le Gobemouche noir est donc la première observation à Oudon ! C'est une espèce en plus (observation faite par Hugo Touzé).

gobemouche gris Gobemouche gris et Gobemouche noir gobemouche noir

16 août : de nouveau une Cigogne noire qui est passée au dessus des Petites Landes, direction sud-ouest. Un cigogne en migration. Et la Petite Violette, joli petit papillon pas abaondant, vu samedi à Mont-Piron (sa chenille a besoin de violettes ou de ronces).

Petite violette

Sinon, les Pectinatella magnifica, étranges bryozoaires introduits d'amérique, sont de retour dans le bras mort de l'ile longue. Sont là tous les ans à la fin août.

Pectinatella

Enfin, deux jeunes Couleuvre vipérine, mais on dit pas où !

 

27 juin : ce midi lors de la sortie LPO : une Cigogne noire plane entre Drain et Oudon. Ba nom di diou. Magnifique oiseau extrêmement rare. Et en plus on n'est pas du tout en période de migration. Ba nom di diou di diou ! (également des traces de castor).

cigogne noire

Comme d'hab, cliquez sur l'image pour plein d'infos sur la bête.

16 mai : Le couple de Pie-grièche écorcheur de Couffé est encore là cette année : très bonne nouvelle pour espèce fragile (et si belle)

pge

Et nouvelle espèce pour Oudon : le Faucon hobereau (chasseur de libellules et d'Hirondelles, vu trois fois)

hob

La Bondrée apivore (qui mange guêpe et abeilles) traine aussi par ici. Mais les deux se déplacent dans la vallée. Alors nichent-ils à Oudon, Drain, La Varenne ?

 

22 mai :

Un grrrrrros charancon que je ne connais pas. (2,5 cm)

char

char2

 

22 mars : Premier Coucou qui chante à Oudon cette année ! Sympo. Les premières Hirondelles avaient été vues lors de la balade des 12 matins dimanche 15, au dessus du marché (maintenant y'en a beacoup). Toujours le 22 mars, les premières Orchidées en fleurs dans les fossés. Et depuis une bonne semaine, des Fritillaires découvertes le long des vallons humides de Oudon : encore une preuve de l'importance écologique des ruisseaux et des vallons qui les bordent. Nb : Mais si vous avez vu des Hirondelles avant ou si vous avez entendu le coucou avant, n'hésitez pas à transmettre l'info, c'est très intéressant.

Coucou

Le Coucou

 

6 mars : Déchetterie Couffé-Mésanger : 700 mouettes et Goélands dont trois très très rares et très beaux Goléands à ailes blanches (un oiseau du pôle nord). Et, au dessus des goélands, le premier Milan noir de l'année (peut-être le premier du département). Et toujours des Hirondelles au marais de Grée.

goéalnd à ailes blanches

Photographie d'Aymeric MOUSSEAU.

 

3 mars : les premières hirondelles sont arrivées. Vues sur le marais de Grée il suffit de regarder sur l'étang de Couffé ou sur la Loire à Oudon et on va les voir. C'est chouettos ! Les Tritons pondent dans les mares la nuit et els grenouilles agiles aussi. Bientôt les crapauds communs.

23 février : Oups la ! Scoop de chez scoop. On n'aurait pas pensé le mettre un jour dans la liste des oiseaux vus à Couffé celui-là. C'est la tempête qui nous en apporté quelques uns alors que ces oiseaux ne mettent pour ainsi dire jamais les pieds en France. C'est le Goléand à ailes blanches qui vient du grand nord et du nord américain. Cherchez parmis les Goléands il peut y en avoir et aussi du Goéland bourgmestre, très clair lui aussi mais nettement plus gros que nos goélands.

goéalnd à ailes blanches

Photographie d'Aymeric MOUSSEAU.

15 février : Et bien ! La seconde balade des 12 matins a été terrible. On a pu observer le Martin-pêcheur dans des conditions véritablement exceptionnelles. Cette photo a pu être faite avec un simple appareil photo posé contre la longue-vue.

Photo : François Bahuaud

Photo : François Bahuaud

Février : Bon et bien maintenant que le rendez-vous est pris pour la balade des 12 matins (3ème dimanche du mois à 10h30 au pied de la Tour), on peut aborder notre thème de l'année : les haies.

Tout d'abord un document synthétique et très concret sur les modes de gestion et le rôle des haies : cliquer ici.

Et puis deux images étonnantes :

Le bocage de l'Est de Oudon en 1949 :

Bocage 1949

Puis le même en 2004 :

Bocage 2004

Remarquez que si les haies ont énormément disparu, les chemins aussi. On voit en quoi la qualité de vie est touchée : avant on pouvait se promener partout. Aujourd'hui c'est maison ou voiture, mais plus de place pour marcher en causant, s'asseoir dans la nature, ou bien juste en quelques endroits bien déterminés comme le Hâvre et la Loire.

Autres images : la Tesserie et la Choquerie en 1949 :

Tesserie 1949

Puis la même image en 2004 :

Tesserie 2004

Toute une page sur les haies en cliquant ici.

____________________________________________________

Janvier : Le club CPN la Vallée du Hâvre vous souhaite une merveilleuse année 2009.

tirelalipinpon

Et voilà quelques cadeaux pour passer une bonne année :

 

La balade des 12 matins :

Une fois par mois, le club organise une rando sur un circuit identique : bois, vallée du hâvre, port, bourg et bord de Loire. Nous verrons la nature évoluer au fil des saisons, noterons tous les changements et rpendrons des photos.

Rendez-vous tous les 3èmes dimanche du mois à 10h30 au pied de la Tour d'Oudon. C'est ouvert à tous et on peut venir que certaines fois, comme on veut.

 

 

Un livret "nature et municipalité" qui vient de sortir :

 

 

Un thème pour 2009 :

Les haies bocagères : arbres, arbustes, histoire des haies de nos communes (voir les anciennes photos aériennes disponibles sur le site d'IGN), et modes d'entretien pour les transmettre aux générations futures. Vous pouvez télécharger un très bon document sur la gestion des haies en cliquant ici.

Pour l'instant on crée déjà une page spéciale sur le site (cliquer ici).

 

 

Et deux avis de recherche

pour tout l'hiver, pour se motiver à sortir les jumelles et aller se balader :

On a toujours du mal à observer le Bouvreuil :

bouvreuil

 
et la Bécasse : l'un est tellement beau, l'autre est tellement mystérieuse, que ça vaut le coup de se motiver. Alors si vous en voyez : partagez l'info hein !?
 
 

Mais il y a toujours le Pigeon colombin qui n'a jamais été noté ni à Couffé ni à Oudon. Et il faudra surveiller le Héron Gardeboeufs et la Cisticole des joncs qui devraient être moins présents cette année à cause de la vague de froid. Enfin, il faudrait rechercher la Bergeronnette des ruisseaux sur le Hâvre car il semble qu'elle aurait quitté la place depuis l'installation du nouveau barrage (elle n'aime pas l'eau stagnante).

Et puis il yaurait pas mal de travail à rechercher les tritons dans les mares en février mars et en mars on peut écouter les rapaces nocturnes en même temps.

Il y en a pour tous les goûts.

 

 

un compteur pour votre site vistiteurs sont venus nous voir !

 

 

 



 

 

Bonjour,

Ce site a été créé pour échanger sur la faune et la flore locales, et rencontrer ceux qui veulent participer, car il y encore énormément de choses passionnantes à étudier.

Laissez un message si vous voulez nous rejoindre (nature.couffe.oudon at orange.fr ou 09.75.82.54.59).

A venir : bientôt on parlera des poissons, et de l'histoire des paysages.

Et un Grand Merci à tous les photographes, talentueux ET généreux : car sans leur coup de main, je n'aurai jamais pu faire de site ! MERCI les Gars !!!!!